quinze marins

 Cliquez sur le triangle pour écouter la musique de cette partition 

 

Extrait musical joué par Jacques Fraudet

 

Texte de Michel Tonnerre

Paroles: 

 

Quinze marins

 

Quinze marins sur le bahut du mort
Hop là ho ! une bouteille de rhum
À boire et le diable avait réglé leur sort
Hop là ho ! une bouteille de rhum
 
Long John Silver a pris le commandement
Des marins, et vogue la galère
Il tient ses hommes comme il tient le vent
Tout le monde a peur de Long John Silver.
 
Quinze marins sur le bahut du mort
Hop là ho ! une bouteille de rhum
À boire et le diable avait réglé leur sort
Hop là ho ! une bouteille de rhum
 
C'est Bill, le second du corsaire,
Le capitaine Smith en colère
Qu'est revenu du royaume des morts
Pour hanter la cache au trésor.
 
« Essaie un peu de me contrecarrer
Et tu iras où tant d'autres sont allés
Quelques-uns aux vergues et quelques-uns par dessus bord
Tout lemonde pour nourrir les poissons d'abord. »
 
Nous finirons par danser la gigue
La corde au cou, au quai des pendus
Toi, John Forest, et toi, John Merigue
Si près du gibet que j'en ai le cou tordu.
MICHEL TONNERRE: Né le 30 juin 1949 à Quimperlé et mort à Lorient le 3 juillet 2012

    Michel Tonnerre, bien que de Groix (mais né à Quimperlé), est un chanteur et compositeur contemporain, auteur de nombreux chants de marins passés dans le répertoire "traditionnel". Il ne se revendique pas chanteur breton mais évoque sa Bretagne à travers des chansons comme "Sillon de Talberg" ou encore "Les goémoniers". "C'est pas vraiment de la mer que je parle, c'est du voyage" disait Michel Tonnerre en 1996 (cf. Chorus 15) C'est au fond d'un de ces bars de la ville de Lorient, encore fumante après le passage de la guerre que Michel Tonnerre se frotte aux héritiers des vieux gabiers et à leurs mélodies accompagnant des mots qui ne rentreront jamais à l'Académie... Avec eux, il décode les messages de ces chants et apprend quelques accords de guitare. Il crée alors, avec des copains, une sorte de formation anachronique où tout le monde peut chanter en chœur de vieux refrains d'embruns et quelques œuvres personnelles : le groupe Djiboudjep voit le jour avec, dans ses tiroirs, des chansons qui rentreront peu de temps après dans l'héritage marin, telles "Quinze marins" ou encore "Satanicles". Personne ne sait alors que ces deux chansons sont "contemporaines", tellement authentiques qu'elles sautent immédiatement dans la légende. Des titres de légende, il va en écrire des dizaines, avec le même polissage des mots, la même patine des phrases : un art !. De retour d'Espagne, Michel s'enivre de son Graal : des amis partis aux antipodes lui font signe. Ecrire près du rivage Breton sans rien connaître de ces latitudes si souvent évoquées émasculait sa plume. C'est le départ pour l'Ile des Pins, La Tasmanie, Les Philippines, l'Australie, la Réunion... Le pirate poète va maintenant pouvoir chanter ses voyages. Débute alors une carrière solo, entouré de musiciens de renom, avec un premier album "Fumier d'baleine"; une authentique révolution ! Ce n'est plus du "traditionnel Tonnerre", c'est un grand shaker dans lequel se mélangent des harmonies et des arrangements exotiques. Michel Tonnerre se révèle alors être autre chose qu'un parolier de corsaire mais un poète à part entière. Suivront ensuite quatre autres albums, "Ti-Beudeff", "L'oiseau noir", "Douce barbarie" puis "Kanaka", et chacun apportant son lot de chansons inoubliables telles que "Les goémoniers", "Quatre mâts barque", l'évident "Gabier noir", "Mon petit garçon", "Les filles de New-York City" ou encore "Rock Island", "Lorient-Port-Louis" et "Léviathan's Inn". Michel Tonnerre revient en juin 2008 avec son nouvel album "C'est la mer", dans lequel il conte le périple de son grand-père embarquant moussaillon à La Rochelle, mais aussi les vies tumultueuses des flibustiers comme "L'Olonois", ou "Barbe Noir" ainsi que la beauté et la furie de la mer. Avec ce nouvel album, Michel réécrit la vie de marins d'hier et d'aujourd'hui, décrit les émotions que font ressentir les océans traditionnels.

Source:https://www.franceinter.fr/personnes/michel-tonnerre